Archives du mot-clef comportement

banniere

Pourquoi les zèbres ont-ils des rayures ?

Dans le monde vivant, beaucoup de mammifères présentent des rayures ou des tâches contrastées sur le pelage dont les fonctions sont très diverses : beaucoup d’animaux utilisent ces motifs comme un camouflage : léopards, guépards. D’autres l’utilisent comme un signal “ne m’énerve pas, je ne suis pas d’humeur” à l’intention des prédateurs potentiels : c’est le cas des putois, ratels et autres blaireaux. Certains scientifiques ont postulé que les tâches des girafes pouvaient même servir pour dissiper plus efficacement la chaleur interne ou pour permettre aux individus de se reconnaître les uns des autres.
Malgré le fait que ce soit un trait morphologique évident, il n’est pas toujours facile de savoir à quoi sert la coloration d’une espèce, et c’est magnifiquement bien illustré par le cas du zèbre des plaines (Equus quagga, aux dernières nouvelles, mais le nom latin change sans arrêt). Le zèbre des plaines montre en effet des rayures de la tête à la queue, avec une étonnante variété de formes, d’épaisseur et même de couleur (du noir au marron) ! Lire la suite

LEO_4298-2

Les séismes des éléphants

Le goût, le toucher, l’odorat, l’ouïe, la vue… les 5 sens que l’on apprend à l’école sont-ils les seuls sens qui existent dans la nature ?

La réponse est non ! En effet, l’évolution a en effet produit de nombreux organes de perception dont les sens seraient indescriptibles pour nous, humains. Les poissons ont leur « ligne latérale », les chauve-souris et les dauphins ont leur « écholochation », les oiseaux leur « magnétoreception »… et les éléphants ont la capacité de recevoir et d’envoyer des ondes sismiques pour communiquer entre eux. Lire la suite